Rechercher
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Aider l’économie locale en relançant les pensionnats

Partagez cet article  ›› 
jeudi 19 mai 2016, par Piquebof
imprimer article 

Tuer le service militaire a été une belle erreur. Une décision qui avait pour objectif de diminuer des dépenses de l’Etat. Maintenant, toujours pour les mêmes raisons, on ferme des casernes, des régiments entiers sont dissous, ce qui désertifie des localités à l’économie déjà fragile. Peut-on limiter les dégâts ? Peut-être.

Pour cela il faudrait évaluer l’intérêt de soutenir des écoles capables d’investir dans la création ou le développement de pensionnats modernes afin d’aider nos enfants à se consacrer à leurs études sans la fatigue des transports par ailleurs onéreux. Peut-être, y retrouverait-on le mélange et la mixité sociale que nous avons pu constater à l’occasion du service militaire. Peut-être ! En tous cas, nous y trouverions l’occasion de faire revivre des bâtiments et des économies locales mises à mal.

L’internat a une mauvaise image, mauvais presse parfois. Cependant, malgré ces aspects négatifs, les pensionnats sont utiles pour aider ou protéger des jeunes parfois obligés de vivre dans des milieux difficiles, sources de dérives préjudiciables pour leur avenir. Je n’ai pas l’intention de faire ici un plaidoyer pour « l’internat ». Il n’a pas que des avantages mais il ne peut être écarté sans réflexion. On y trouve la garantie d’inculquer aux élèves les fondamentaux que sont l’écriture, la lecture et les valeurs sociales et républicaines qui semblent bien mal en point. Le Ministère de l’Education pariait en 2010 sur la création d’internats d’excellence. Plus de 20 000 places devaient être créés pour des lycéens et des étudiants d’origine modeste… vous en avez entendu parler !? Les « internats d’excellence » sont devenus les « internats de la réussite » et, selon l’ONISEP, à la rentrée 2012, seulement 11500 places étaient disponibles pour une population de 5,7 millions d’élèves dans le secondaire dont 244 000 sont internes dans l’un des 1634 internats disponibles sur le territoire, pour partie publiques (180 415 pensionnaires) et privés (63 221). Les aides à minima aux familles (255 euros/ans), le manque de disponibilités (5% du total des élèves du secondaire) expliquent le peu de publicité faite sur cette solution. L’offre reste désespérément insuffisante sans parler de sa qualité
.
Peut-être un élu, un responsable d’un département ou d’une région tombera sur ce billet. Si c’est le cas, qu’il se mette au travail. Je veux dire qu’il évalue l’intérêt pour son territoire de devenir un centre d’excellence et d’attraction pour décider de créer un pôle d’enseignement permettant aux élèves de se consacrer à forger leur avenir dans les meilleures conditions. Avec un peu de chance, cet élu y trouvera une solution pour combler le vide laissé par le départ des troupes de sa commune.

Présentation des offres d’internats au Canada [http://www.ourkids.net/pensionnats.php] pour en savoir plus

jeudi 19 mai 2016, par Piquebof
imprimer article  Autres articles de Piquebof |

Réagir à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.populi.youvox.fr est motorisé par spip 3.0.17 [21515]. Creations sites internet Rizom