Rechercher
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

La diplomatie française ne brille pas par son originalité.

Partagez cet article  ›› 
jeudi 17 mars 2016, par kelepokepick
imprimer article 

Regardez comment les européens se sont comporté avec la Grèce. Voyons, imaginez que l’économie d’une région française tombe en ruine pour des raisons conjoncturelles ou structurelles, par exemple parce que son bassin minier et sa sidérurgie sont en faillite (ça vous rappelle quelques chose ?). Comment réagiriez-vous si les autres régions françaises appelées à la rescousse lui répondaient : « Bon on veut bien t’aider mais c’est un prêt que tu dois rembourser sur 20 ans et à telles conditions » Vous appelleriez ça de la solidarité !? C’est ce que nous avons fait à la Grèce, à un membre de notre communauté européenne. Nous glosons sur l’Europe du commerce, de l’économie, des armées etc., mais nous ne sommes pas foutus de faire avancer l’Europe des peuples. Vous savez ce qu’il aurait fallu faire ? « Un référendum, oui. Mais pas en Grèce, en Europe ! » « Nous aurions interrogés les européens sur notre désir d’aider ou pas nos voisins ». Cela n’empêchait en rien d’imposer aux responsables grecs des conditions sur leur gouvernance irresponsable qui bouffe de l’euro plus vite qu’un incendie !

Voyez comment nous avons réussi à dégouter Poutine de coopérer avec les européens et à se détourner de l’Occident pour se tourner vers l’Asie. La diplomatie européenne et américaine ont une grosse responsabilité dans les tensions entre l’Occident et la Russie. On peut se demander ce qu’apprennent les responsables de la géopolitique dans les chancelleries européennes. En refusant l’intégration progressive et les accords de coopération, les occidentaux ont créé les conditions d’un retour à la guerre froide. En Russie, dans les pays de l’Est chaque citoyen peut ressentir la détestation féroce de beaucoup de ses amis ou de ses relations envers les américains et le suivisme de l’Europe ramenant la région à l’époque la plus sombre de la guerre froide. Les russes considèrent que le tropisme « anti rouge » du Maccarthysme semble ne jamais pouvoir disparaitre.
Tenez, voyez comment la télévision française se régale volontiers de ce qui se passe aux Amériques. Nouvelles roses, tueries, évènements politiques, les correspondants ne cessent de nous parler de nos cousins d’Amérique mais curieusement, nous n’entendons pas symétriquement beaucoup parler de nos voisins russes bien plus proches, sinon pour dire du mal de gens qui ne nous veulent - eux - aucun mal. Les populations de l’est européen ont le sentiment que l’Europe et les américains veulent leur faire, toujours et encore, payer le prix d’avoir été durant des décennies soumis au stalinisme, au communisme. Contrairement à une idée générale trop facilement admise d’un moujik inculte et manipulable à l’infini, le russe moyen était largement plus éduqué qu’un américain moyen. S’il n’est pas dupe du nouveau tsar du Kremlin, il ne l’était pas non plus de l’interventionnisme américain, insidieux ou assumé qui a été à l’origine de milliers de morts dans le monde au prétexte d’une lutte contre un ennemi dont on ne connaissait que la couleur : le « rouge » ! Alors, Allons-nous un jour sortir de nos ornières, lâcher nos œillères au bénéfice d’une « real politik » prônée par de trop rares experts français.

jeudi 17 mars 2016, par kelepokepick
imprimer article  Autres articles de kelepokepick | Mots-clés |

Sur le thème : Politique

Lettre ouverte aux foutus blablateurs le 17 mars 2016:
Et bis repetita… Un vote sanction ? Oui, mais blablabla, cette fois-ci nous allons faire notre examen de conscience et, blablabla … repenser le politique… être plus proches de … écouter les français… (...)

En finir avec le Social Clientélisme le 15 septembre 2011:
La France doit se débarrasser d’un modèle politique pervers et corrupteur. Sauf pour une minorité qui voyage et s’informe, je doute fort que les français imaginent à quel point peu d’Etats sont aussi (...)

La faillite du social clientélisme. le 21 octobre 2010:
Comme le notait le Général de Gaulle dans ses mémoires ; « Je parlais à M. Herriot de la France. Il m’a parlé du Parti Radical » exprimant en cela l’égoïsme d’une classe politique obnubilée par le (...)

Pour un jour sans facteur le 1er octobre 2010:
Dans son rapport de l’Eté 2010, la Cour des Comptes suggère la fin du J+ 1 qui coûte cher en logistique à la POSTE. Comment ne pas être d’accord !? Cet été j’ai, comme nombre de français, demandé à la (...)

L’emploi des seniors : Pour un New deal avec la fonction publique le 29 septembre 2010:
Alors que la France souffre d’un taux d’activité qui reste la plus basse des pays comparables, la politique de l’emploi de nos gouvernements est un tissu de paradoxes. D’un côté, j’ai un État qui (...)

0 | 5


Réagir à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.populi.youvox.fr est motorisé par spip 3.0.17 [21515]. Creations sites internet Rizom